Le divorce n’est pas une étape facile, en revanche vous pouvez essayer de vous simplifier un peu cette tâche. Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour vous permettre de divorcer en ligne.

Conditions à remplir et démarches

Comme vous pouvez vous en douter, il faut remplir certaines conditions pour avoir la possibilité de divorcer en ligne. Rien de bien compliqué à comprendre en soi mais il faut toutefois en avoir connaissance. Tout d’abord, il faudra que ce soit un divorce simple, un divorce à l’amiable. Par là, le divorce ne doit pas entraîner de discorde entre les époux quant à un partage de garde d’enfants ou de biens comme une maison achetée en commun par exemple. Une fois votre service de divorce en ligne choisi, vous aurez des papiers à remplir et des pièces à fournir, tout comme pour un divorce classique. Après avoir rendu votre dossier complet sur internet et après sa validation, il y aura une attente de quinze jours que l’on appelle un délai de réflexion légal. Après cela, vous devrez vous rendre avec la personne concernée au cabinet d’avocat afin de signer la convention de divorce. Notez que depuis le 1er janvier 2017, chacun des époux se doit d’être assisté de son propre avocat dans le cadre d’une procédure par consentement mutuel.

Avantages et inconvénients d’un divorce en ligne

Les avantages d’un divorce en ligne sont grands. Vous y économiserez beaucoup de temps mais aussi de l’argent. Effectivement, transmettre les pièces justificatives et autres papiers à remplir par internet est un gain de temps sans nom. Vous ferez également des économies sur les frais d’avocats car cette procédure diminue le nombre de rendez-vous et des prestations pour les deux parties. Cependant, cela ne vous exonère en aucun cas des frais de notaires éventuels ni du dépôt de la convention. Faites bien attention à vérifier minutieusement si le site choisi est effectivement mené par un avocat agréé. De nombreuses arnaques ont malheureusement fait surface avec ce procédé. Sachez également que le prix annoncé est susceptible de changer en cours de procédure si le dossier présente des difficultés. Pour finir, cette procédure ne vous empêche pas de contacter votre avocat en cas de doutes ou de questions. Le contact reste très important afin d’éviter les erreurs qui seraient une perte de temps et d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.