Femininité

Retrouvez votre côté féminin avec nous

D’où le CBD tire-t-il ses propriétés anti-inflammatoires ?

Appartenat à une classe de substances chimiques appelées cannabinoïdes, le cannabidiol ou CBD est une molécule présente dans la plante de cannabis. Contrairement à son homologue le THC, le CBD n’a pas d’effet psychotrope et ne crée pas de dépendance. Il présente de nombreux bienfaits, dont ses remarquables propriétés anti-inflammatoires. Il agit sur le récepteur CB2 pour réduire les inflammations principalement par le biais de mécanismes indirects.

Les molécules impliquées dans les propriétés anti-inflammatoire du CBD

Soulager la douleur chronique avec le CBD est une pratique qui séduit de nombreux consommateurs. Pour comprendre comment le CBD agit comme un anti-inflammatoire, il faut d’abord s’intéresser aux molécules qui interagissent avec ce cannabinoïde. Le système endocannabinoïde humain possède des récepteurs, appelés CB1 et CB2, qui se lient aux différents cannabinoïdes pour en réguler leurs effets. Les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde jouent des rôles divers dans la régulation de fonctions physiologiques telles que la douleur, l’inflammation, la cognition et la réponse immunitaire.

crème au cbd

Le rôle des récepteurs CB1 et CB2

Les récepteurs CB1 sont principalement localisés dans le système nerveux central, y compris le cerveau et la moelle épinière et leurs fonctions se résument en 4 points :

  • Modulation de la sensation douloureuse ;
  • Contrôle des fonctions cognitives ;
  • Régulation de l’appétit ;
  • Effets psychoactifs.

Les récepteurs CB2 sont localisés dans les cellules du système immunitaire, ainsi que dans certains tissus périphériques, tels que la peau et les tissus lymphoïdes. Leurs fonctions se résument en 3 points :

  • Modulation de la réponse immunitaire
  • Réponse à l’inflammation ;
  • Protection des tissus.

L’interaction du CBD avec les récepteurs CB2

Contrairement au THC, le CBD n’a que peu d’affinité pour les récepteurs CB1. Il se lie indirectement aux récepteurs CB2 et module leur activité. Cette interaction a pour effet de réduire la libération des molécules pro-inflammatoires et de favoriser la sécrétion de molécules anti-inflammatoires.

En plus de son action directe sur les récepteurs CB2, le CBD peut interagir avec d’autres voies de signalisation impliquées dans l’inflammation. Ces interactions peuvent contribuer à moduler la réponse inflammatoire et à réduire l’inflammation.

Propriétés anti-inflammatoires du CBD : quelles sont les études scientifiques déjà réalisées ?

De nombreuses études scientifiques ont été menées afin d’évaluer les propriétés anti-inflammatoires du CBD. Voici quelques exemples de travaux qui soutiennent l’action de cette molécule dans ce domaine :

  • Publiée en 2015 dans « European Journal of Pain », une étude démontrait que l’application topique de CBD réduisait l’inflammation et la douleur chez des rats souffrant d’arthrite.
  • Une autre étude publiée en 2009 dans le « British Journal of Pharmacology » révélait une action anti-inflammatoire du CBD à la suite d’une lésion cérébrale chez des souris.
  • En 2013, une étude publiée dans la revue « Experimental Dermatology » suggérait que, grâce à sa capacité à inhiber la production de cytokines pro-inflammatoires, le CBD pourrait être utilisé en complément de traitement contre certaines maladies auto-immunes de la peau.

Ces études ont été réalisées sur des animaux et son limitées. Il est donc nécessaire de poursuivre les recherches pour déterminer l’ampleur réelle des propriétés anti-inflammatoires du CBD chez l’être humain.

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD dans différents contexte

crèmes au cbd

La propriété anti-inflammatoire du CBD ouvre la voie à de nombreuses applications. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Le soulagement de la douleur chronique : en agissant sur les récepteurs CB2, le CBD permet de réduire l’inflammation locale et ainsi de soulager la douleur associée.
  • La réduction des symptômes de certaines maladies auto-immunes : en limitant la production de molécules pro-inflammatoires, le CBD pourrait aider à réduire les symptômes liés à des pathologies, comme le lupus érythémateux disséminé ou la polyarthrite rhumatoïde.
  • L’amélioration de la récupération post-exercice : l’effet anti-inflammatoire du CBD favorise une meilleure régénération musculaire et limite les courbatures après un effort physique intense.

Chacun réagit différemment aux cannabinoïdes et que les effets du CBD peuvent varier d’une personne à une autre. Nous vous recommandons de toujours consulter un professionnel de santé avant de commencer à introduire des produits à base de CBD dans votre routine quotidienne.

Le CBD est capable d’interagir indirectement avec les récepteurs CB2 du système endocannabinoïde, impliqués dans la réponse inflammatoire de l’organisme. Cette interaction modulatrice permet de réduire la production de molécules pro-inflammatoires et de favoriser la libération de molécules anti-inflammatoires. Les études menées à ce jour sur des modèles animaux démontrent les propriétés anti-inflammatoires du CBD. Elles nécessitent des recherches approfondies pour valider les effets anti-inflammatoires du CBD chez l’humain.